Dehors là-haut, il n’y a qu’étoiles, Et ici il n’y a que toi. Clarté du soir Insoumise, C’est le dernier psaume  du mo...

ciel autochtone





Dehors là-haut, il n’y a qu’étoiles,
Et ici il n’y a que toi.
Clarté du soir Insoumise,
C’est le dernier psaume  du monde,
Autochtone, aborigène,
Le ciel intact des
Remous de l’homme.

Mais ici, il n’y a que toi,
Tandis que le ballet continue,
Avec ou sans. Dis-moi,
Y a t-il un rythme tutélaire?
Une mélopée à boire et à guérir ?
Sous l’étendue autochtone,
Une vague d’êtres enchaînés,

Morcelés, expirent.

L.A

1 commentaires: